mercredi 23 mai 2018

Le festival des Etonnants Voyageurs: intensif et riche en émotions!


Le mois de mai je l'adore!
C'est le début des beaux jours tant attendus, les ponts, les projets d'escapades qui se multiplient..

Et au mois de mai cette année il y avait aussi le festival des Etonnants Voyageurs à St Malo.
Je rêvais d'y aller depuis plusieurs années mais il y avait toujours quelque chose pour m'en empêcher. Cette année j'ai pris les devants, j'ai loué une location pour 3 jours et en route!

J'ai trouvé une maison à louer sur Booking, un peu loin de St Malo (45 min) mais pas trop cher et je ne regrette pas du tout mon choix! Je vous en parle plus tard.
Bref j'y ai emmené toute la smala, comme ça les garçons et Owéna sont restés avec Yves le dimanche et moi j'ai profité du festival avec Romane. (Cela n'intéressait que nous deux...).

Alors le festival des Etonnants Voyageurs c'est quoi?

Le festival du livre et du film de Saint-Malo aujourd’hui, c’est des rencontres, des débats, des films, des cafés-littéraires, des petits-déjeuners et des apéros avec les auteurs, des spectacles, des expositions, des lectures, des animations jeunesse, un immense salon du livre... une véritable fête de la littérature pour tous les publics et pour tous les âges !

Le thème de cette année c'était: Refaire le monde.

Tout un programme! Et quel programme!
Nous avons réussi à voir 3 films et un débat. Et bien sur nous sommes allées au salon du livre.
Nous aurions pu voir un 4ème film mais Romane commençait à ne plus tenir en place sur son siège. J'ai décidé alors de faire une pause.

Quels films avons nous vu?

Les Migrants ne savent pas nager de Jean-Paul Mari.


Les réalisateurs ont décidé de s’embarquer à bord de l’Aquarius, le navire affrété par SOS Méditerranée pour venir en aide aux migrants. Ils racontent au jour le jour l’engagement des uns face à la détresse des autres, pour témoigner de cette catastrophe qui continue dans l’indifférence générale. Témoigner des efforts d’une poignée de bénévoles, qui n’ont d’autre objectif que de sauver des vies.

Ceci est un extrait mais vous pouvez trouver le film en entier.
Film à voir absolument!!!
J'en ai pleuré! Je me suis demandée si j'étais allée trop loin pour Romane (14 ans). Mais non. Elle a été choquée mais contente de l'avoir vu. Car oui tout ça on en entend parler mais ça reste loin..

Nous avons ensuite assisté à un débat avec SOS Méditérannée, très intéressant, mais là, Romane n'a pas accroché.

Des rêves sans étoiles de M. Oskouei

À Téhéran, dans un centre de détention et de réhabilitation pour mineures, des adolescentes détenues pour crimes et délits voient leur vie s’écouler au gré des rires, des chants et de la mélancolie. L’ennui de leur vie et la peur de ce qui les attend dehors rythment le quotidien de ces jeunes filles désabusées.


Alors là nous sommes sorties complètement déprimées!! 
Encore une belle gifle mais dont on a eu du mal à se remettre. Ce deuxième film dramatique était un peu too much je crois. 
Mais contentes de l'avoir découvert néanmoins. Il remet les idées en place.

Ensuite nous avons décidé d'aller au salon du livre afin de se changer les idées. 
Et j'avais un objectif: rencontrer J.C Rufin et me faire dédicacer son dernier livre. Le suspendu de Conakry. Je suis fan!
Après avoir parcouru tout le salon (et acheté un livre pour Owéna et Romane, j'ai eu du mal à ne pas dévaliser tout le salon) je suis enfin tombée sur lui. 
Il ne restait que 2 livres! Horreur malheur j'ai cru que son livre allait me passer sous le nez..Une libraire me voyant dépitée (elle a eu pitié lol) m'a vite attrapé un exemplaire. Merciiiiii.
Pour finir me voila devant lui, toute moite, ne sachant pas quoi lui dire (malgré mes semaines de discours répétés des milliers fois dans ma tête ah ah ah), je n'ai donc pas dit grand chose, vraiment..


Après tant d'émotions (pfff on aurait dit une ado devant un boys band) nous décidons d'aller visionner un dernier documentaire .

Les rebelles de la vallée de Robert Wolff



“J’ai le sentiment que c’est la cause de ma vie”, déclare simplement Cédric Herrou à sa sortie du tribunal de Nice. Le récit va à la rencontre de ces Français qui ont décidé de faire « le travail que ne fait pas l’État » et ces Érythréens, Soudanais ou Éthiopiens qui « rêvent d’une terre qu’ils n’ont jamais vu ».

Sous titré en anglais mais Romane m'a dit avoir tout compris, ou presque! 

Voila, une journée intense et riche en émotions. 
L'année prochaine je prendrai le pass 3 jours, car grosse frustration à la fin de la journée. Tellement de débats et films auxquels j'aurais voulu assister!


samedi 12 mai 2018

La pointe Saint Gildas, à Préfailles, un petit bijou.

Parfois il ne s'agit pas d'aller très loin de chez soi pour s'évader et découvrir des endroits magnifiques.

Je vous emmène donc à Préfailles, à 1h de chez moi.

Nous avons décidé par un bel après-midi de mai de découvrir un joli coin et de profiter de la mer.

La pointe Saint-Gildas, c'est une belle avancée rocheuse, labellisée réserve naturelle régionale.
Falaises, dunes, le lieu est bien entretenu et l'on peut s'y promener en toute sécurité (poussettes et fauteuils roulant compris: chouette!!)
On y trouve également un sémaphore qui est transformé aujourd'hui en musée.

Pour commencer nous avons été sur la plage, profiter des rochers et de leur cavité avec l'eau bien chaude. Je peux vous dire qu'Owéna était aux anges! Elle a fait la découverte de coquillages "vivants", de crabes et crevettes. c'est autre chose que dans les livres et à son âge elle a pu vraiment les observer et s'y intéresser.









Ensuite nous nous sommes dirigés vers la pointe afin de marcher un peu et découvrir le panorama.
J'ai été agréablement surprise par les sentiers très bien aménagés. Souvent au bord de la mer les sentiers douaniers sont tous petits et escarpés. Pas facile pour tous le monde. La c'est tout le contraire et c'est plaisant, moi qui adore me promener sur les sentiers cotiers, je suis un peu frustrée en ce moment (Owéna et sa poussette...J'ai une fille qui ne veut pas marcher grrrr).

Quelques blockhaus le long du sentier.







Voila une belle promenade au bord de la mer, avec vue sur Saint-Nazaire et l'ile de Noirmoutier, entre autre.
A faire et à refaire sans modération!

mercredi 2 mai 2018

J'ai visité le site du Hellfest.


J'ai appris il y a quelques mois que le site du Hellfest, à Clisson restait ouvert toute l'année pour qui voulait le visiter. J'ai été très surprise car je ne pensais pas que "le décor" restait sur le site à l'année.

Mais c'est quoi le Hellfest? (Ben oui tout le monde ne connaît pas!).
Le Hellfest festival c'est LE rendez-vous incontournable des fans de métal.
Cette année le festival aura lieu du vendredi 22 au dimanche 24 juin.
Si vous voulez en savoir plus, je vous invite à vous diriger directement sur le site officiel:  http://www.hellfest.fr/.

Ce n'est pas du tout mon style de musique, mais malgré tout j'étais assez curieuse d'aller jeter un coup d'œil à ce site atypique.

Et je n'ai pas été déçue! Quelle originalité!
Dès que l'on arrive sur le site, on est plongé dans une autre ambiance, un peu hors du temps.

J'ai été surprise de croiser toutes sorte de visiteurs. Je m'attendais à rencontrer beaucoup de métaleux, et bien non! Beaucoup de familles, et des personnes âgées également étaient là, comme moi, à faire leur curieux.

Je vous laisse découvrir cet endroit original et surprenant en photos.

Il faut préciser qu'il régnait un calme très agréable, tout à fait différent que ce doit être lors du festival. L'ambiance doit ressembler à tout autre chose, et cela est assez marrant à imaginer en visitant le lieu.


















Peux -être qu'un jour j'oserai prendre des billets pour ce festival?!

samedi 21 avril 2018

Du soleil, du bonheur.

Je ne sais pas vous, mais ici à Nantes, le soleil a décidé de s'installer (enfiiiiiiiin) et de chauffer. Un avant gout d'été.

Nous avons du aller en vitesse faire du shopping, s'acheter de quoi mettre nos petons à l'air.

Dès que le soleil pointe son nez, mes pieds ont besoin d'être dehors, je dois être une des dernières à les rentrer en automne.
J'ai quelques soucis de pieds qui chauffent, mais ce n'est pas le sujet du jour!

Pour revenir au shopping, j'ai donc acheté des sandales à moins 15€ pour Owéna chez la Halle.


Les chaussures fermées, je mets toujours environ 80€ chez des spécialistes afin qu'elle soit bien chaussée. Par ailleurs, elle a le pied gauche qui a tendance à ne pas se placer correctement lorsqu'elle marche. Je me plais à croire que si ça va mieux, c'est grâce à mon porte-monnaie!
L'été je suis plus cool, je regarde juste la semelle, qu'elle soit bien épaisse et que son pied soit bien maintenu.
Ce modèle possède tous mes critères.
Ils ne sont pas à croquer ses petits petons?

Je vous montre celles que j'ai acheté pour moi:

Gémo, une vingtaine d'euros

Depuis 2 ou 3 ans, je n'achète que ce genre de pompes. Des semelles confortables, pile ce qu'il me faut!
J'aimerais porter des chaussures plus glamour, mais franchement je n'ai pas les pieds pour ça. Tant pis je me suis fait une raison.

Après ces petits achats, vite au parc.
Sans oublier le chapeau, la crème, les lunettes, la bouteille d'eau, le gouter, le ballon: un avant gout d'été je vous ai dit!











Et si on y retrouve les copines, alors là c'est que du bonheur!


Je vous souhaite un joyeux printemps.

mercredi 18 avril 2018

Allez, zou!

Cette semaine je vous présente un album grand format, tout en couleur. Parfait pour le printemps et le retour du soleil!

Allez, zou! de Edward Sananikone et Aurore Petit



Au dernier étage d'un immeuble, c'est le grand jour pour un oisillon: il doit sauter et voler!
Malheureusement il ne sait plus comment faire...Il a oublié tous les conseils de ses parents.
Mais heureusement nous sommes dimanche, et tous les voisins sont sur leur balcon et l'encourage tour à tour, chacun à leur manière.








Un album plein de bienveillance, d'entraide et de vivre ensemble malgré nos différences. J'aime!
Et ces couleurs!!! Bravo!
Un ben album à découvrir.


Ceci est ma participation à Chut les enfants lisent, du blog de Yolina.


Participation # 5 à Je lis aussi des albums